PRESENTATION ENTREPRENEUR VERT RFAEDD

Nous sommes confrontés à beaucoup de problèmes environnementaux et il faut agir vraiment et faire du concret pour contribuer d’une manière ou d’une autre à la préservation de notre environnement pour notre bien. Consciente de cela, je me suis donc intéressée très tôt aux problématiques liées à la protection de l’environnement et j’ai commencé par participer aux activités liées à la protection de l’environnement des associations et ONG, à savoir les sensibilisations, le nettoyage des quartiers, le reboisement. Aujourd’hui j’ai mis en place un Réseau de Femmes Ambassadrices de l’Environnement pour le Développement Durable où nous mettons les femmes au centre de nos actions car la femme est la principale éducatrice et a un pouvoir éducatif assez élevé, elle pourra facilement transmettre cette éducation environnementale à son enfant et cette tradition sera préservée car nous sommes dans la notion de durabilité. Etant aussi celle qui maitrise mieux la gestion des ressources naturelles elle sera d’un très grand atout pour la bonne gestion et préservation des ressources.

Je travaille aussi sur les études d’impact environnemental et social. Mon domaine précis est la gestion de l’environnement dans son ensemble et nos cibles sont les femmes, les jeunes, les enfants, et les populations rurales.

Nous faisons la sensibilisation sur les bons comportements citoyens en faveur de l’environnement, le renforcement de capacité des femmes dans la gestion des ressources naturelles, la formation sur l’éducation environnementale et sur le leadership féminin, les webinaires sur des sujets qui portent sur l’environnement, les activités de reboisement pour la restauration des forêts surtout des espèces en voie d’extinction.
Ce projet contribue à la lutte contre le changement climatique du moment où beaucoup seront éduqués sur la gestion de l’environnement surtout les femmes qui sont les principales éducatrices et qui vont pouvoir transmettre ces valeurs à leurs enfants afin que la préservation de l’environnement puisse être maintenue de génération en génération.
Vu que la femme a beaucoup de potentialités qui sont négligées, avec ce réseau les femmes seront mieux outillés et mieux équiper pour qu’ensemble nous puissions joindre nos forces et nos capacités et travailler pour avoir un impact à grande échelle.

Parlant de problème, je dirai que pour le moment nous n’avons pas encore eu assez de problèmes à part la réticence de certains à nous suivre et à nous accompagner dans nos activités et aussi la covid 19 qui nous ont empêchées à un moment de travailler mais les activités reprennent déjà.

En 2020, nous avons réalisé une activité de sensibilisation sur la gestion des déchets plastiques le long des côtes et nous avons reçu le 2ème prix de la meilleure action de militantisme, nous avons aussi été sélectionné à participer à la conférence des jeunes sur le climat par le plus grand réseau international climat UniC de l’université Laval. Nous avons aussi impacté plusieurs personnes par nos activités de dons et de sensibilisation qui ont conduit à un changement de mentalité.

Notre défi est d’atteindre des milliers de personnes, que l’éducation environnementale soit instaurée dans les établissements, que les comportements des citoyens changent et pour cela nous allons faire le lobying auprès des autorités compétentes pour que cela puissent être effectif et au-delà de ça, nous allons continuer nos activités normalement telles que : des vidéos de sensibilisation sur ce qu’il faut faire, sur la gestion des ressources naturelles pour informer les populations sur les risques et les moyens de prévenir ces risques, la participation aux campagnes de sensibilisation dans la lutte contre le changement climatique pour toucher plus de personnes. Les campagnes en ligne, des activités de nettoyage, des dons de poubelles dans les quartiers et les écoles pour inculquer ces valeurs à chaque citoyen. Le reboisement fait également partie des actions à mener dans le but de protéger l’environnement car les forêts constituent un réservoir de carbone qui va permettre de séquestrer le carbone dégagé par les différentes activités

En terme de perspective, nous espérons pouvoir toucher et impacter beaucoup de personnes, pouvoir instaurer l’éducation environnementale dans toutes les écoles primaires et secondaires, pouvoir faire comprendre à la majorité des femmes leur rôle dans la préservation de l’environnement pour qu’elles s’y impliquent totalement dans cette lutte que nous menons, pas seulement au Togo mais dans le monde entier, de même nous développerons des nouvelles techniques agricoles et nous vulgariserons ces bonnes pratiques pour une agriculture durable.

Mon message pour la jeunesse
A la jeunesse qui est débutante dans l’entrepreneuriat, entreprendre c’est bien mais il faut avoir le courage et la patience. A tous les débutants, je dirai d’être forts, de croire en leur rêve et de bosser dur et les résultats seront impeccables.
A la jeunesse entrepreneur qui veut abandonner son projet ou son entreprise pour un problème quelconque, entreprendre c’est accepter de courir des risques. Les échecs nous rendent plus forts dit-on et l’on apprend mieux aussi. Au bout de l’effort se trouve la réussite et les sacrifices payent toujours. Je dirai donc de redoubler d’efforts, de s’armer toujours de courage et d’avancer, de ne pas désespérer car la fin sera meilleure et l’on oubliera les moments difficiles.
A la jeunesse qui hésite encore à oser embrasser l’entrepreneuriat, entreprendre c’est mener à bien un projet, créer une activité pour atteindre un objectif, répondre à un besoin. Nous avons beaucoup de besoins en Afrique et c’est nous même qui allons trouver des solutions pour ces besoins et le marché est encore vaste. Il faut que chacun essaie de trouver ce qu’il peut faire et bien faire surtout, se lancer avec beaucoup de rigueur. L’entreprenariat est le meilleur choix pour nous les jeunes et nous devons saisir l’occasion tant qu’il est encore temps. J’encourage tout le monde à oser.

GUELLY Amé Rébecca, Coordonnatrice du RFAEDD